Historique

 L'aventure BUISARD démarre en 1941, quand Max BUISARD, fondateur de la société, s'installe à Bazouges, dans la Sarthe, en tant que bourrelier-sellier.

Dans son atelier, il fabrique des colliers pour chevaux et des articles de maroquinerie, vendus sur les marchés locaux et régionaux. Les moyens sont ceux du début, mais l'ingéniosité et l'esprit avant-gardiste de Max BUISARD se font déjà sentir avec la création d'un collier extensible pour chevaux: un brevet est d'ailleurs déposé en 1955.

 

La sécurité : au coeur des préoccupations de BUISARD

 

La première cabine en toile pour tracteur agricole sera fabriquée en 1959. A cette époque, la société BUISARD est installée dans ses ateliers au centre de Sablé sur Sarthe, rue Gambetta. De 1959 à 1995, 400.000 cabines toiles seront vendues, dans toute l'Europe. 

L'arceau de sécurité voit le jour dans les années 60. BUISARD organise des démonstrations de retournement avec des cascadeurs professionnels, pour sensibiliser les utilisateurs à leur sécurité. La législation rendra obligatoire l'arceau de sécurité en 1976. 

Pour ses innovations et  ses réalisations en matière de  sécurité et de confort, Max BUISARD recevra la médaille d'Or de l'Académie de l'Agriculture de France en 1992.

 

 

BUISARD prend le tournant de l'industrialisation

La première cabine rigide est commercialisée en 1972.  A la même époque, BUISARD est en pleine expansion: en 1975, la société déménagera ses activités dans une nouvelle usine, toujours à Sablé sur Sarthe, Route du Mans.

6.000 m² couverts et quelques années plus tard, BUISARD est devenu un acteur incontournable dans le secteur de la fabrication de cabines pour engins automoteurs. Dans le domaine agricole, travaux publics, manutention, etc ...